Définir la problématique du mémoire

Pour décrire la problématique du sujet de recherche, il faut:

  1. trouver le point de départ, telle question qui n’a pas été encore abordée ;
  2. formuler un aspect concret à analyser dans votre travail de recherche;
  3. il faut également faire la recherche des sources pour savoir vraiment sur quoi vous allez travailler;
  4. avoir la bibliographie pertinente pour formuler votre base méthodologique ainsi que la problématique de la recherche.

De plus, n’oubliez pas de réfléchir sur les questions qui sont autour de votre sujet du TER qui peuvent être liées à votre sujet de recherche.

Premièrement, pour comprendre qu’est–ce que c’est que le mémoire, il faut avoir une définition claire et explicite. Donc, il s’agit du travail scientifique dont le sujet à étudier fait partie d’un objet de recherche (i.e. la thématique). Pour être très précis, il est nécessaire de distinguer le sujet et le thème. Au départ, le sujet est une explication du récit en détails (Qu’est–ce qui se passe? Qui? Quand? Comment? etc.). Puis, le thème doit être représenté par les notions et les réflexions assez vastes qui poussent le lecteur d’un travail concret à réfléchir.

  Deuxièmement, il est très important de suivre l’idée du choix de sujet et, par conséquent, les obstacles de la problématique identifiée (c’est–à–dire, le point de départ personnel). En plus, mettre en place les objectifs et l’intérêt du sujet font une part intégrante d’idée de finalité du TER. Et là on se pose la question – est–ce qu’on est limité de travailler qu’à la faculté ou on continue de développer et d’approfondir les idées?

  Troisièmement, on doit introduire l’argument scientifique ainsi que la description d’un argument du sujet, parce que d’avoir l’argument et la description du sujet de recherche égale la réflexion. Pour justifier son choix d’argumentation scientifique, on propose l’argument sous une forme d’abstract en indiquant les perspectives du travail de recherche scientifique.

 Quatrièmement, on prépare la bibliographie ce qu’on appelle ˝le corpus du travail˝et comme ça on suit la chronologie et l’évolution du travail. Et visant aux recherches qui ont été déjà fait, on peut éclairer des choses qui ont pas dit et élargir son sujet.

 Et finalement, on s’est concentré aussi sur les dates de la rédaction de mémoire en divisant la mémoire en quelques partiesselon le volume du travail pour suivre les délais proposés par les directeurs de recherche.

 Pour conclure, on cherche quelqu’un qui peut lire le travail pour savoir si c’est le travail correct ou s’il manque des éléments du contexte etc.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.